Citoyens

Les associations départementales vous accompagne pas à pas dans votre projet

Nos Missions

Un accompagnement sur mesure

Vous connaissez l’habitat participatif mais vous souhaitez approfondir vos connaissances notamment sur les montages juridiques et financiers ?

En savoir plus

Les rendez-vous de l'habitat participatif

Vous avez entendu parlé de l’habitat participatif ?  Le concept vous intéresse et vous souhaitez en savoir d’avantage ?
En 2020, nous avons reçu 285 personnes, dont 51% de plus de 50 ans

En savoir plus

Atelier de l'habitat participatif

Votre décision est prise, vous lancez votre groupe ; celui-ci est constitué ou en cours de constitution et vous recherchez l’assistance de professionnels afin de mener à bien votre projet ?

En savoir plus

Citoyens

Qu’est ce qu’un montage en autopromotion ?

L’habitat participatif présente des apports novateurs aux projets de logement en ville. Il crée du « commun » et contribue à lutter contre l’isolement. Il vise la frugalité spatiale : qualité environnementale du bâti, sobriété des usages par la mise en commun. Il est une véritable opportunité pour contribuer à améliorer la vie en ville. 
L’habitat participatif vous offre une possibilité d’émancipation individuelle et collective, pour produire et organiser votre habitat et vous impliquer dans la vie de votre quartier. 900 projets au niveau national montrent que l’habitat participatif c’est possible, ouvert à tous et dans des délais de maitrisés.

Les projets d’habitat participatif d’initiative citoyenne se développent le plus souvent en autopromotion. Dans ce cas, le collectif d’habitants porte l’opération et les risques financiers qui y sont rattachées. Les projets peuvent aussi se développer dans le cadre d’un portage du risque par un opérateur.
Il convient donc de bien connaître les avantages de l’autopromotion et les rôles et les responsabilités des intervenants.

Montage juridique, roles, responsabilités

Découvrez la maitrise d'ouvrage, l'assistance à maitrise d'usage,..

Notre offre

Notre mission est de répondre à une « utopie » certes, mais surtout de la concrétiser. Pour cela CAHP-IDF s’appuie sur une maîtrise forte du monde de l’immobilier, du logement, de l’urbanisme, une connaissance de l’ensemble des acteurs impliqués et l’expertise avancée de son équipe. Notre offre se décline en trois modes d’intervention.

Analyse, recherche, assistance

Découvrez nos offres pour vos projets d'habitats participatifs

Pour réussir un projet

Six principes pour réussir

Une base pour débuter votre réflexion

Trois bonnes raisons d'y aller

Intérêt economique, arbitrage,..

Trois recommandation

Nos conseils avant de se lancer

Foire aux Questions

Tout est possible, mais voyez large, il est plus facile de vivre harmonieusement entre voisins et de mutualiser le coût des communs dans des projets de plus de dix logements. 

Les risques de tensions entre familles s’y amortissent mieux. Aujourd’hui des projets de 20 à 40 Logements se développent sur tous le territoire. 

« Pas terrain, pas de projet », en Ile-de-France le foncier est rare ; c’est donc la première étape de la concrétisation de votre initiative, rejoignez le club de recherche foncière active proposé par CAHP-IDF.

Vous pouvez privilégier de réunir amis et connaissances autour de votre initiative, dans ce cas assurez-vous que vous partagez bien le même projet, « certains se sont réveillés dans le même lit, sans avoir fait le même rêve ». 

Mais vous pouvez aussi vous réunir autour d’une opportunité de terrain. La confiance et la bienveillance construites pendant le temps du projet entre des familles, qui ne se connaissent pas auparavant, est durable ; CAHP-IDF dispose de plus de 200 contacts de familles motivées pour rejoindre votre initiative et peut vous accompagner dans la constitution de votre groupe.  

Beaucoup d’entre vous cherchent à se regrouper pour vieillir ensemble ; visez la mixité générationnelle, elle est porteuse de solidarité et d’entraide et génère cette vie sociale si nécessaire au bien vieillir. 

Une quinzaine de voisins bienveillants d’âge différent, c’est aussi une garantie pour aborder la perte d’autonomie.

Certains maires sont ouverts à l’habitat participatif, voire en ont fait un élément de leur programme municipal, d’autre moins. Sachez qu’une commune ne peut faire d’effort sur une charge foncière que si le projet à une dimension d’utilité publique (logement social, services …).

Consultez les documents d’urbanisme avant le rendez-vous (Plan local de l’habitat, Plan d’urbanisme…), prenez en compte la politique de préemption foncière du territoire. CAHP-IDF peut vous accompagner dans ces démarches.

Une fois le terrain et le montage financier maitrisés l’appui d’un Assistant à Maitrise d’Usage (AMU) rend envisageable un démarrage des travaux à l’issue d’une période de co-construction du projet (projet de vie, projet architectural, obtention du permis de construire) de 18 Mois. Il en est de même dans le cas de projet adossé à un opérateur, car nombre de question ont été levées pendant la phase d’incubation préalable au projet. 

C’est plutôt une économie différente : à cout égal, les économies (absence de commercialisation, marge d’opération réduite) financent des espaces communs, des surfaces de logements plus généreuses, une performance environnementale renforcée… 

En Ile de France où le foncier est rare, rejoignez le club de recherche foncière active proposé par CAHP-IDF, ou un projet développé par CAHP-IDF.

Tout dépend de votre projet, de la mixité sociale envisagée par votre groupe (recours aux financements du logement social), de votre approche patrimoniale et militante. Sur cette question CAHP-IDF vous oriente lors d’un atelier de projet.

Tout est ouvert ; cependant il sera délicat pour lui d’être juge et partie et contraignant dans le futur de voir ses voisins défiler chez lui dès qu’il y aura l’ombre d’un problème dans le bâtiment.

Cette question sera à débattre avec vos futurs voisins ; l’esprit de l’habitat participatif c’est d’abord de mettre le jardin en commun, mais rien n’empêchera que vous ayez la jouissance d’une terrasse ou d’un jardinet devant vos fenêtres.

Tout dépend du montage que vous retiendrez, en autopromotion vous êtes maître d’ouvrage, vous portez le risque financier du projet ; c’est vous qui engagez les dépenses, CAHP-IDF peut vous aider à les évaluer lors d’un atelier de projet 

Les aides possibles sont celles du droit commun : financement du logement social, aides de l’ANAH pour la rénovation, « aides à la pierre » (Action logement, Caisses de retraite, Conseil Départementaux et celles que vous pourrez solliciter auprès de fondations privées). Du coté des collectivités et des aménageurs un effort sur le foncier peut être possible pour des ménages sous condition de ressources.

Pour aller plus loin...

Vous souhaitez decouvrir habitat participatif france ?

Vous souhaitez rejoindre le mouvement national, ses activités, découvrir des projets dans d'autres régions.

L'habitat participatif en ile de france

Connaitre la dynamique de l'habitat participatif en Ile-de France

Vous souhaitez aller à une de réunion ?

Découvrez l'agenda des activités de CAHP-IDF

Vous souhaitez avoir plus d'informations ?

Vous voulez intégrer le groupe de cet habitat, avoir des détails concernant le lieux, etc.
Retour haut de page