• Le Mouvement de l’Habitat Participatif

« Durant l’essentiel de son existence associative, CAHP a fonctionné avec des adhérents venant de toute l’Ile-de-France… : des parisiens, des habitants de Montreuil ou de Nanterre, et des participants venant de Melun ou de Cergy-Pontoise…. Paris, la banlieue et les campagnes franciliennes, c’était trois territoires différents, avec des contraintes différentes, et des attentes différentes des adhérents. Nous avons donc décidé de réduire notre organisation bénévole sur des bases départementales. C’est juste une manière pratique de voir les choses! »

Daniel Jaunas, fondateur de CAHP-IDF, habitant de la Fonderie à Vanves pendant 30 ans

> Pourquoi des associations départementales ? 

Les associations CAHP-Seine-Saint-Denis (CAHP-93), CAHP Seine-et-Marne (CAHP-77) et CAHP Val-de-Marne (CAHP 94) ont été créées :

  • pour développer des liens de coopération et d’échanges entre les habitants des habitats participatifs,
  • car il est aussi important que les groupes porteurs de projets d’habitats participatifs puissent bénéficier du parrainage d’habitats aboutis,
  • pour que les liens se tissent avec les initiatives d’économie solidaire qui naissent dans les quartiers. Des coopérations, et une justification de notre manière d’habiter en sont issues,
  • enfin, des professionnels qui trouvent intéressant que l’on modernise ainsi l’habitat peuvent les contacter pour leur apporter leur expérience et qu’elles partagent avec elles leurs exigences.

> Les missions des associations départementales CAHP

  • Faire naître et reconnaître ce que l’habitat participatif apporte à la citoyenneté,
  • Faire circuler toute information permettant de trouver des terrains, de créer des projets,
  • Permettre aux habitants de se mettre en contact avec les décideurs,
  • Réfléchir tous ensemble à la place de l’habitat participatif dans une politique de la ville, et de la politique dans la ville. 

En résumé, retisser les communautés (le village, la cité ouvrière, les centres urbains).

Si la création de nos habitats permet la mise en place de lieux d’échanges et de démonstration de la capacité créative que les voisins peuvent développer lorsqu’ils coopèrent, nous n’hésitons pas à imaginer qu’un tel mouvement puisse également inspirer des habitants, dans du logement classique, qu’il s’agisse d’une cité HLM, d’immeubles en copropriété ou dans une zone pavillonnaire, qui, à leur tour, mettent de l’espace en commun, mettent en place un univers convivial, et produisent des services pour le voisinage.

C’est parce que nous croyons que ce qui inspire l’envie de quelques uns de s’investir dans un projet participatif est quelque chose qui peut être plus largement partagé que nous préconisons le développement de nos associations territoriales.

> Les actions des bénévoles

Les actions sont simples et pratiques :

  • Organiser avec l’appui des salariés de CAHP-IDF, des rencontres pour faire connaître l’expérience de l’habitat participatif : régulièrement les « rendez-vous de l’habitat participatif » se tiennent dans les salles communes des habitats, mais aussi dans des cafés ou en partenariat avec des associations locales existantes,
  • Aider au maintien d’informations géographiques disponibles sur notre cartographie : la compléter, la mettre à jour régulièrement,
  • Participer aux portes ouvertes européennes de l’habitat participatif, organisées tous les ans en mai, qui permettent de mettre en valeur les immeubles récents ou plus anciens, en mobilisant tout un collectif d’habitants pour accueillir les futurs habitants des nouveaux projets,
  • Permettre des rencontres avec des habitants de projets réalisés ou ou avec des experts, des professionnels, disponibles pour apporter le bon conseil dont on a besoin,
  • Mais aussi favoriser les échanges de solutions entre habitats, des idées, des enthousiasmes… et aussi des difficultés à la solution desquelles il sera nécessaire de rassembler des coopérations.